Entre dans les chaussures du fils du berger.

Entre dans les chaussures du fils du bergier

« Quel mauvais exemple… Et c’est le fils du berger ! Regarde comme il s’habille, quelle honte ! Regarde comme il parle, quelle tristesse ! Aujourd’hui il n’est pas venu au service, quel pécheur ! »

« Il ne rate jamais le service, ce moralisateur ! Il a des influences, c’est pour ça qu’il fait tout ! C’est un junior, c’est pour ça qu’il ne fait rien ! C’est lui le gâté, c’est pour ça qu’ils lui permettent tout ! »

« C’est un rebelle, c’est pour ça qu’ils ne le laissent rien faire ! Il est découragé, comme toujours ! Il est motivé, comme jamais auparavant ! »

« Il est tombé malade parce qu’il a péché, il est tombé parce qu’il a sûrement désobéi. »

Certaines de ces expressions et bien d’autres encore sont le dénominateur commun que de nombreux fils et filles de bergers ont à endurer jour après jour.

As-tu jamais imaginé être à leur place, as-tu la moindre idée du poids ministériel que le dur labeur de leurs parents implique pour leurs enfants, penses-tu que parce qu’ils sont enfants de pasteurs, ils doivent être parfaits et ne jamais faire des erreurs comme toi, leur as-tu déjà demandé de les soutenir, au lieu de leur exprimer tes critiques ? savais-tu que la grande majorité n’a jamais ressenti la compréhension ou le soutien de l’église ?

Savais-tu qu’ils se sont souvent sentis abandonnés par leurs parents pour s’occuper des affaires de l’église ? Les chaussures du fils du berger ne sont pas attrayantes pour beaucoup et ne leur plaisent pas, mais la prochaine fois que tu les verras, je t’invite à les mesurer et tu réalises probablement que ce ne sont pas tout le monde qui peut les apporter.

Laisser un commentaire