Une nouvelle technologie israélienne redonne la vue aux aveugles

Les résultats récents du Centre de nanoscience, nanotechnologie et nanomédecine de Tel-Aviv ont abouti à la création d’une rétine artificielle qui peut remplacer le rôle des photorécepteurs naturels de l’œil lorsqu’ils ont été détruits par dégénérescence, afin que la personne atteinte puisse retrouver la vue.

Une nouvelle technologie israélienne redonne la vue aux aveugles
Une nouvelle technologie israélienne redonne la vue aux aveugles

Ce projet a été réalisé en collaboration avec les laboratoires londoniens Solve for X, également sponsorisés par Google pour l’innovation dans les défis scientifiques et les technologies de pointe avec des projets appelés « Moonshots » ; cette réalisation permet de remplacer une rétine usée par une pièce technologique qui rend la vue sans subir des années d’usure et de détérioration.

Le système visuel consiste essentiellement en la capacité du cerveau à recevoir et à interpréter l’information visuelle. Biologiquement, il est basé sur la fonction des photorécepteurs à cellules nerveuses sensibles qui reçoivent les rayons lumineux et les transforment en signaux électriques transmis au cerveau par le nerf optique.

Les patients éligibles à cette intervention sont ceux qui ont souffert de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMA), « C’est le même principe que l’implant cochléaire de l’oreille interne. Aujourd’hui, ces technologies ne sont pas de la science-fiction. Les prototypes de vision industrielle ont été développés et testés depuis longtemps en laboratoire, mais ils étaient trop grands et encombrants pour une utilisation chirurgicale. Le défi consiste à mettre au point un compact qui peut être inséré avec précision dans l’œil et placé dans la rétine « , explique le professeur Yael Hanein, de l’institut susmentionné.

Les nanotubes de carbone et un polymère biocompatible sont les seuls instruments nécessaires pour une telle intervention, « Les nanotubes de carbone sont parfaits pour cette application. Ils s’attachent au tissu biologique, presque comme un velcro naturel et fantastique avec des dispositifs électrochimiques qui peuvent être utilisés comme électrodes, à la fois pour l’enregistrement et la stimulation », explique-t-il.

« Puis une rétine aveugle est placée dans l’interface. Quand la direction de la lumière entre d’une certaine manière très spécifique, la rétine peut voir, dit-il de la création qui peut restaurer la vue ; « Le vrai défi n’est pas seulement de prolonger la vie, mais de faire en sorte que les gens continuent à vivre heureux, en bonne santé et indépendants », conclut-il.

Laisser un commentaire