Une analyse ADN de squelettes de Philistins révèle qu’ils étaient des migrants européens.

« Dans ce pays à majorité musulmane, les minorités religieuses sont ghéttoïsées en colonies sordides et soumises à des niveaux choquants de persécution. »

« Ghettoïsation », « colonies sordides » : Le Parlement britannique face au drame de la persécution au Pakistan
« Ghettoïsation », « colonies sordides » : Le Parlement britannique face au drame de la persécution au Pakistan

En juin dernier, le ministre pakistanais des Affaires Étrangères, affirmait à Bruxelles que les chrétiens sont les « bienvenus » au Pakistan, allant jusqu’à assurer que les faits de persécution étaient en fait des « incidents individuels », « attisés par les « intérêts occidentaux ». Lord Alton, membre du Parlement britannique a tenu à répondre à ces propos.

Selon Shah Mahmood Qureshi, ministre pakistanais des Affaires étrangères, les « incidents individuels » commis à l’égard des minorités sont comparables aux attaques qui ont eu lieu en Grande-Bretagne :

« Vous ne pouvez pas dire que c’est une tendance, non. Des incidents individuels peuvent être cités n’importe où, [des] minorités étant maltraitées ici, en Europe, en Grande-Bretagne. Je peux vous citer des exemples de l’augmentation du nombre de crimes commis avec un couteau en Grande-Bretagne, qui reflètent clairement l’intolérance croissante au sein d’une société qui a été si tolérante, si accommodante. Donc, il y a des exemples ici et il pourrait y en avoir quelques-uns. Mais je peux vous assurer que les chrétiens sont les bienvenus. La communauté chrétienne au Pakistan est très positive et très responsable… Nous les respectons et souhaitons leur présence. Nous ferons tout notre possible pour les protéger et nous le faisons. »

Lord Alton s’oppose à ces propos et demande au gouvernement britannique de faire pression sur le Pakistan.

« Dans ce pays à majorité musulmane, les minorités religieuses sont ghéttoïsées en colonies sordides et soumises à des niveaux choquants de persécution. »

Il évoque les 2,6 milliards de livres anglaises données au Pakistan au cours des 10 dernières années et souhaite que ces subventions « ciblent les minorités » et soient « subordonnées à la suppression du matériel haineux des manuels scolaires et des publicités discriminatoires réservant des emplois subalternes aux minorités ».

Le membre du Parlement britannique rappelle la volonté de « pluralité » du fondateur du Pakistan, Muhammad Ali Jinnah, et évoque « le test de Jinnah » :

« Le Pakistan échoue au test de Jinnah, et non aux intérêts occidentaux, lorsque personne n’est traduit en justice pour le meurtre du ministre chrétien des Minorités, Shahbaz Bhatti. Il échoue au test de Jinnah lorsque 1000 filles hindoues et chrétiennes sont mariées et converties de force. Il échoue lorsque, au Pendjab, Sadaf Masih, une fille de 13 ans, est kidnappée, convertie de force et mariée et que, dans le Sindh, la même chose arrive à deux filles hindoues. »

Au Pakistan, les chrétiens représentent à peine plus d’1% de la population. Ils sont menacés par les lois sur le blasphème et subissent une persécution extrême et une discrimination généralisée dans tous les pans de leur vie.

Laisser un commentaire