« Nous n’adorons pas le gouvernement, nous adorons Dieu » dit Donald Trump.

Lors d’un discours liminaire prononcé au Evangelical Freedom College, le président américain Donald Trump a déclaré aux étudiants présents « en Amérique, ils n’adorent pas le gouvernement, ils adorent Dieu » et « promettent de protéger leur liberté religieuse ». Il les a aussi encouragés à ne jamais abandonner, mais à accepter d’être des agents de transformation dans le monde, même s’ils finissent par paraître « étranges » dans la société.

« Nous n’adorons pas le gouvernement, nous adorons Dieu » dit Donald Trump.

« Tant que je serai leur président, personne ne les empêchera de pratiquer leur foi », a déclaré M. Trump à l’école de confession évangélique de Lynchburg, en Virginie, devant une foule d’environ 50 000 personnes.

« L’Amérique a toujours été le pays des rêves, parce que l’Amérique est une nation de vrais croyants », a poursuivi le président. « Quand les pèlerins débarquèrent à Plymouth, ils prièrent, quand les fondateurs écrivirent la Déclaration d’Indépendance, ils invoquèrent notre Créateur quatre fois, car en Amérique nous n’adorons pas le gouvernement, nous adorons Dieu »
.
M. Trump ajoute que, pour la même raison, les élus aux États-Unis imposent les mains sur la Bible et disent : « Alors, aidez-moi, mon Dieu », lorsqu’ils prêtent le serment de possession. C’est pourquoi notre pièce de monnaie déclare fièrement : « En Dieu nous avons confiance », et c’est pourquoi nous proclamons fièrement que nous sommes une seule nation sous Dieu chaque fois que nous prêtons le serment d’allégeance.

M. Trump a poursuivi son discours en soulignant que :

« l’histoire de l’Amérique est celle d’une aventure qui a commencé avec une foi profonde, de grands rêves et des débuts humbles ».

Le président a également parlé du fondateur de la Liberty University, le révérend Jerry Falwell, et de la façon dont le pasteur était un visionnaire.

« Tout a commencé par une vision. Cette vision était celle d’une université de classe mondiale pour les chrétiens évangéliques… Sans aucun doute, beaucoup de gens lui ont dit que leurs plans étaient irréalisables, et je suis sûr qu’ils ont continué à le dire longtemps après avoir commencé, avec seulement 154 étudiants, mais le fait est que personne n’a jamais rien compris sans une multitude de critiques disant que ces rêves étaient impossibles » a-t-il remarqué.

Le président a également encouragé les diplômés à « considérer le mot ‘impossible’ comme une simple motivation ».

« Nous apprécions l’opportunité d’être innovateurs, en avance sur votre temps, d’embrasser cette mission, parce que vous êtes des gens qui changent le monde et qui font une différence réelle et durable. Beaucoup diront que vous avez tort, mais vous devez persévérer, continuer à avancer », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire