Macron présente sa recette contre les troubles sociaux après la crise des gilets jaunes

Le président français annonce jeudi les mesures après deux mois d’un débat national au cours duquel des milliers de citoyens se sont exprimés sur les moyens d’améliorer le pays.

Macron présente sa recette contre les troubles sociaux après la crise des gilets jaunes

Une conférence de presse n’était pas la façon dont Emmanuel Macron avait prévu de présenter les mesures avec lesquelles il espère calmer la France des gilets jaunes. La date, retardée par l’incendie du 15 avril de la cathédrale Notre-Dame de Paris, n’était pas non plus la date préférée du président français.

Mais ce ne sont là que de nouveaux inconvénients d’une crise plus tortueuse et plus profonde que n’importe qui au sein du gouvernement – et au-delà – que l’on attendait lorsque les premiers Français ont commencé, à la mi-novembre, à occuper des ronds-points à travers le pays et à protester, chaque samedi depuis lors, dans les principales villes françaises. La vraie question, au-delà des formats et des dates, est de savoir si les mesures que Macron a préparées et qu’il dévoilera ce jeudi réussiront à apaiser la colère sociale qui a maintenu son gouvernement en échec au cours des cinq derniers mois.

La filtration des premières propositions de baisse d’impôts et d’aide sociale, diffusées par la presse peu avant l’incendie de Notre Dame et jamais démenties par l’Elysée, n’a pas empêché les gilets jaunes de lancer samedi dernier un nouvel ultimatum à l’exécutif.

Bien sûr, ce ne sera pas un discours de plus. Pas même une conférence de presse – un format qu’il a évité chaque fois qu’il l’a pu, au point qu’il s’agit du premier du genre à être offert à l’Elysée – à utiliser. Mais ce n’est pas n’importe quel moment. D’après ce que Macron annonce aujourd’hui, nous verrons probablement comment le reste de son mandat évolue alors qu’il n’est même pas à mi-parcours.

Il devrait permettre de voir s’il ose poursuivre la voie réformiste entamée dès son arrivée à l’Elysée – qui a déjà abouti à une réforme du travail et à une autre de la symbolique SNCF, la compagnie nationale des chemins de fer.

Comme l’a avancé l’Elysée, avant de répondre aux questions de la presse, à partir de 18 heures, le Président prononcera un discours d’environ 20 minutes. Il présentera « les perspectives et le cours » à suivre après la crise de la veste jaune et le grand débat national qui, pendant deux mois, entre mars et avril, a permis à des milliers de Français de débattre de leurs priorités politiques et de proposer des mesures.

L’idée, a déclaré la veille la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, est de « préparer rapidement l’ordre de bataille afin de définir un calendrier » pour la mise en œuvre des mesures. Le Premier ministre, Édouard Philippe, prévoit en effet d’organiser un « séminaire » avec ses ministres lundi prochain pour commencer à préparer la mise en œuvre des mesures annoncées par Macron.

Laisser un commentaire