Deux Israéliens tués dans une attaque armée palestinienne en Cisjordanie

A quelques kilomètres seulement du point de passage près de la colonie d’Ofra en Cisjordanie – où dimanche dernier, un commando palestinien a tué un bébé israélien né d’une césarienne d’urgence pratiquée sur sa mère, gravement blessé par balle dans une attaque – un Palestinien a tué deux Israéliens jeudi et gravement blessé deux autres.

Deux Israéliens tués dans une attaque armée palestinienne en Cisjordanie

Après son arrivée au poste de Givat Assaf, il est sorti de sa voiture, tiré à courte distance sur un groupe de soldats et civils israéliens, puis s’enfuit vers Ramallah, la ville voisine de Palestine, qui lui appartenait.

Alors que les groupes palestiniens Hamas, Jihad islamique et Fatah applaudissent à ce qu’ils appellent « les attaques héroïques contre l’occupation », l’armée israélienne a envoyé des renforts en Cisjordanie, bloquant l’accès à Ramallah.

Après la quatrième attaque armée en deux mois en Cisjordanie, l’ancien ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon a déclaré :« Il s’agit d’une nouvelle vague de terreur palestinienne. Selon le ministre, les attaques ne sont pas le fait de loups solitaires, mais elles sont planifiées et menées par le groupe fondamentaliste Hamas ».

Hier soir, et après deux mois de recherches, des membres de l’armée, les services secrets internes (Shin Bet) et l’unité spéciale antiterroriste de la police israélienne ont pu localiser le fugitif palestinien Ashraf Nalwa à Naplouse. C’est l’assassin des Israéliens Kim Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi, assassinés le 7 octobre dernier dans la zone industrielle de Barkan en Cisjordanie, territoire occupé par Israël pendant la guerre de 67, dont le corps a été retrouvé mort par balle et les mains liées.

Après un bref échange de tirs, Nalwa a été abattue ce matin à Naplouse. « Le bras long d’Israël atteindra tous ceux qui font du mal aux citoyens d’Israël », a réagi le chef du gouvernement et ministre de la Défense Benjamin Netanyahou, félicitant ses agents pour avoir « mis fin au méprisable terroriste ». Selon les services secrets israéliens, Nalwa avait l’intention de mener une autre attaque dans les prochains jours.

Quelques heures plus tôt, un raid israélien à Ramallah avait entraîné la mort d’un membre de la branche armée du Hamas (Salaj Barguti) et l’arrestation de deux autres.

Ce mercredi, les médecins de l’hôpital Sharei Zedek de Jérusalem ont annoncé le décès du bébé né dimanche soir à la suite d’une césarienne d’urgence à sa mère Shira, qui a été gravement blessée lors de l’attaque. Elle et son mari, également blessés, sont déjà hors de danger. Hier soir, ils n’ont pas pu assister aux funérailles de leur premier fils au cimetière du Mont des Oliviers à Jérusalem.

Laisser un commentaire